Désormais nous vivrons dans un monde un tout petit peu plus beau

et bonne journée !


>>

9 commentaires:

  1. Désolé, mais je ne suis pas d'accord avec ton dessin (qui, par ailleurs, détonne [sur le sujet abordé] par rapport aux autres).
    Je ne suis pas pour cette loi, ni vraiment contre. Je pense juste qu'il aurait fallu s'y prendre de façon radicalement différente, ne pas s'attaquer au mariage pour plutôt élargir le pacs.
    Pourquoi avoir lancé cette loi alors que la France a de bien plus grands problèmes à régler (crise, chomage, violence...) ? Ca donne l'impression que c'est parce que c'est l'unique promesse que le candidat désormais président (pour le malheur de la France) pourrait tenir ?
    En tout cas, c'est surtout la manière que je critique. Pourquoi ne pas avoir fait un référendum ? Peur que le non soit majoritaire ? Au lieu d'écouter les français (et non, tous les français ne veulent pas de cette loi et non, tous ceux qui sont contre ne sont pas des homophobes rétrogrades réac et conservateurs), ils n'ont rien cédé et sont passés en force et violence anti-démocratique. La violence engendre la violence. Ainsi, la seule chose qui a été engendré par ce passage en force est un renforcement des clivages et de la haine. Le "président de tous les français" a scindé la France en deux camps radicalement opposés, a réveillé ces connards d'homophobes et en a créé d'autres qui étaient un peu plus tolérants, avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais en quoi ça peut bien déranger qui que ce soit que notre voisin gay puisse faire la danse des canards avec son mec et toute sa famille ?? Et en prime, qu'il puisse protéger matériellement son conjoint en cas de grand malheur...
      Sérieusement, on passe vraiment pour un pays de cons de refuser le mariage gay, je suis bien contente qu'il soit passé, en force ou pas.
      Et parfois, un référendum n'est pas toujours la solution (cf. en 1981 avec l'abolition de la peine de mort, imaginez s'il y avait eu un référendum, peut-être que la loi ne serait pas passée).

      Vive les mariés !

      Supprimer
    2. "ils n'ont rien cédé et sont passés en force et violence anti-démocratique" <--- C'est une blague j'espère?! Il y a eu plus de 100 heures de débat. 100 HEURES! Quelle indécence de parler de violence anti-démocratique...

      Supprimer
    3. 100h de débat et au final des votes truqués. Il y avait plus de votes que de députés présents car certains ont appuyé sur les boutons de leurs voisins absents. Sans compter les dérogations de sénateurs contre qui n'ont pas été prise en compte. Et au moment où les français changent d'avis sur cette loi, 55% contre, le gvnt fait déplacé tout le calendrier parlementaire pr faire voter cette loi 5 jours plus tard. Il était bien beau ce débat en effet...

      Supprimer
    4. @Sasha Des centaines ou des milliers d'heures de perdues à l'assemblée pour que chacun donne son propre point de vue et qu'au final aucun compromis ne soit cherché et que la loi passe telle qu'elle était prévue, je n'appelle pas ça un débat, j'appelle ça un double monologue stérile qui n'est que perte de temps et perte de nos impôts (comme si on était assez riches en ce moment pour se le permettre) !
      Si les parlementaires faisaient bien leur travail, ces lois critiques, autant discutées, devraient être petit à petit retravaillées pour que tout le monde (ou une grande majorité) soit contenté et finisse par voter pour. C'est ça, pour moi, la VRAIE démocratie : contenter le maximum du peuple et pas une minorité (ou une micro majorité qui suit son parti bêtement sans se poser les vraies questions).
      Oui, je te le concède la démocratie n'est pas forcément synonyme de progrès social et sociétal. Ton exemple de la peine de mort est probablement vrai, mais imposer des lois que le peuple ne veut pas, c'est anti-démocratique, c'est du totalitarisme (je ne juge pas de la peine de mort, je suis contre, je parle de VRAIE démocratie "du pouvoir au peuple").
      Ne pas toucher au "mariage" qui a une histoire (qu'on ne peut pas nier et qui était une union de personnes de sexes différents) et ajouter les droits qui manquaient au pacs (union de personnes sans prérequis sur les sexes) aurait eu un bien meilleur retour... et n'aurait pas divisé la France et créé ce climat de violence et d'homophobie dont on se serait bien passés... Car, je le redis, c'est ce forcing qui a créé le climat d'homophobie ou permis aux homophobes de ressortir au grand jour... Alors je ne dis pas "Bravo". Et, j'ai un peu honte de mon pays qui s'y est mal pris pour apporter un progrès sociétal. En tentant d'apporter ce progrès, nos avons régressé sur l'homophobie, donc nous y avons perdu.

      Supprimer
  2. Enfin ça y est!! Quand on sait que l'homosexualité a toujours existé, il était temps que leurs droits soient les mêmes que les notres.

    RépondreSupprimer
  3. Hello,
    chouette découverte de ton blog via Hellocoton,
    bonne continuation,
    Mary

    PS : et oui Bim dans ses dents à la frigide rigide !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Les milliardaires sodomites pourront acheter des trous du cul à des ovaires louées.

    RépondreSupprimer

Youpiiiiiiii !
Tu m'écriiiiiiis un ptit mot !
Merci :)